Les conséquences émotionnelles d’un divorce

L’infidélité, les abus et le manque d’intimité sont autant de facteurs qui poussent les couples mariés à divorcer. La plupart des personnes ne sont pas préparées aux effets émotionnels du divorce, surtout si elles sont à l’origine de la séparation.

Colère

Durant toutes les étapes du divorce, la personne peut ressentir une colère intense envers son ex. Elle peut être en colère contre lui pour l’avoir quitté, de ne pas vous avoir compris ou pour avoir une liaison. À d’autres moments, elle peut être fâchée contre elle-même de ne pas avoir vu les signes montrant l’infidélité de son compagnon, ou les signes révélant votre incompatibilité amoureuse ou d’avoir permis à son compagnon de lui faire du mal. Il est normal de ressentir de la colère. Mais pour votre bien-être, il est important que vous dépassiez cette colère. La meilleure chose à faire est de lui pardonner et se pardonner soi-même pour les rôles que chacun a joués et qui ont mené au divorce. Le pardon est la seule façon de se libérer et se donner la chance de construire une vie heureuse et enrichissante.

Culpabilité

Pendant et après un divorce, les personnes ressentent de la culpabilité, qu’elles aient ou non déclenché la séparation. La culpabilité est l’un des effets émotionnels communs du divorce. En effet, il y aura un temps où vous pourriez vous demander si vous avez tout fait pour que votre mariage fonctionne. Vous vous demanderez souvent si vous avez pris la bonne décision ou non. S’il ou elle est parti, vous pourriez vous demander ce que vous avez fait de mal. Vous pouvez vous sentir coupable d’avoir perturbé la vie de vos enfants. La culpabilité ne sert à rien. Elle ne vous fera que vous sentir mal. En vous culpabilisant, vous n’avancez pas. Sachez que la culpabilité se concentre sur les événements passés et ils sont impossibles à changer. En apprenant à laisser le passé, vous serez en mesure de regarder vers l’avenir.

La peur

Beaucoup de gens sont terrifiés pendant le divorce. La peur est l’un des effets émotionnels du divorce. Ils peuvent ressentir ce sentiment de diverses manières. Elle se présente sous différentes formes comme la peur de l’inconnu, la peur de ne pas joindre les deux bouts. La peur d’être une mère célibataire, la peur de ce que les autres vont penser, etc. Et la liste s’allonge encore et encore. Cependant et dans ce cas de figure, la peur est quelque chose que vous inventez dans votre esprit en évoquant un millier de « si ».

Lorsque vous commencez à avoir peur, étudiez le point qui vous fait peur et abordez la question d’une autre manière. Par exemple, si vous pensez qu’être mère célibataire sera difficile, listez ce qui vous tracasse et abordez chaque point avec lucidité pour y trouver des solutions. Avec de la pratique, les peurs vont se dissiper et vous allez commencer à envisager un avenir merveilleux.

Le chagrin

C’est naturel d’être triste et d’être affligé lorsque votre mariage se termine. Le deuil à la suite de la mort de votre mariage peut être une expérience très douloureuse, mais c’est une réponse saine. En vous permettant de passer par les cinq étapes du deuil telles que le déni, la colère, la négociation, la dépression et l’acceptation, vous vous permettez de « laisser aller » et d’être libre de créer votre propre avenir. Obtenez de l’aide pour faire face aux effets émotionnels du soutien en cas de divorce pendant cette période de crise émotionnelle. Vous pouvez vous tourner vers une amie fidèle, la famille ou rejoindre un club d’écoute. Si besoin, vous pouvez même vous rapprocher d’un thérapeute. Demander de l’aide n’est pas une forme de faiblesse, mais un signe de force montrant que vous êtes prêt pour la bataille pour en sortir gagnant.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *